• Dans le jardin de Marcel Pagnol

    Le massif du Garlaban est un lieu magique de balades aux réminiscences littéraires. Nous l'abordons cette fois-ci par Allauch, une porte d'entrée commode de cette zone.

    Dans le jardin de Marcel Pagnol

    Nous laissons les voitures au parking du cimetière des Claous, très vaste. Vers l'est, nous suivons le balisage jaune vers le Taoumé, en empruntant d'abord une petite route goudronnée montant vigoureusement et se poursuivant, après une barrière, par une piste. A noter que dans notre circuit, nous serons pratiquement toujours accompagnés par un balisage généralement jaune, très bien disposé. Nous dépassons le col de Cante-Perdrix, passons au nord de la Grande Tête Rouge et gravissons les pentes du Pounche des Escaouprès: rien que les noms sentent bon la lavande...

    la vue vers Marseille se dégageLa Grande Tête Rouge

     

     

     

     

     

     

     

    Au sommet du Pounche des EscaouprèsToujours sur le Pounche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous descendons pour franchir le vallon des Escaouprès, et gravir de l'autre côté les pentes du Taoumé, qui abritent la grotte du Grosibou.

    Dernier regard vers le PouncheDans la montée sur le Taoumé

     

     

     

     

     

     

     

    L'entrée nord-ouest de la grotte du GrosibouL'extrémité de la paroi du Grosibou.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Moyennant quelques contorsions, et à condition d'avoir petit-dejeuné sobrement, on peut pénétrer dans la grotte, s'y déployer debout, ressortir de l'autre côté (sud-est), et avec quelques désescalades faciles, retrouver une sente qui fait le tour du rocher pour rejoindre l'entrée nord.

    Après l'incursion dans la grotte, nous poursuivons la montée vers le sommet, pour y trouver le sentier de crête, très venté ce jour, qui descend vers un replat (occupé à cette heure par un pique-nique pédagogique), puis vers la vaste baume Sourne, effectivement aussi sombre que son nom l'indique.

    La Sainte Victoire vue du TaouméMessire Garlaban, et les monts Toulonnais en arrière-plan

     

     

     

     

     

     

     

    L'entrée de la Baume SourneEn contrebas, le vallon de PrécatoriEn contrebas, le vallon de Précatori

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous pique-niquons tant bien que mal abrités du vent sur le chemin du Pas-du-Loup, d'où nous dévalons par un sentier fort raide vers la source du Chien, située à proximité d'une petite plantation bucolique de roseaux.

    Près de la source du ChienLe haut du vallon des Escaouprès

     

     

     

     

     

     

     

    L'aval du vallonLe ruisseau des Escaouprès

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques marmites...Une grotte en rive droite à explorer... une autre fois

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous contournons la Tête Ronde et peu après plongeons, par un joli sentier ancien,  vers une sorte de digue qui nous fait franchir sans encombre le vallon, très encaissé à cet endroit. Nous continuons en balcon, passons à proximité de la source peu spectaculaire du Pichoun Ome, puis montons au col au sud-ouest de la Grande Tête Rouge; un malentendu entre la tête et la queue du groupe nous fait manquer de 200m la grotte des Pestiférés. Nous poursuivons par le Peynaou, puis après être passés soul les lignes HT, obliquons à gauche pour monter voir la chapelle ND du Château, qu'on atteint au bout d'un raidillon pierreux; du château, il ne reste plus grand chose, mais la chapelle domine fièrement Allauch, et héberge, à Noël, une crèche vivante très célèbre à Marseille.

    Pierre d'orientation allaudienneLes ruines d'une chapelle antique

     

     

     

     

     

     

     

    ND du ChâteauND du Château

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous retournons aux Claous par la petite route, après un bon tour de 13km, et 700m de dénivelé.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :