• Le balcon sud de la Ste Baume

    Partis pour gravir gaillardement la Ste Baume par le puits de Brancaille, nous dûmes nous rendre à l'évidence en arrivant à Riboux ce matin: il faudra rester sous le plafond de nuages qui drapent la crête. Nous nous contenterons du sentier en balcon, bien exposé en ces journées de décembre, et toujours dégagé.

    Le balcon sud de la Ste Baume

    Nous partons en face des installations de traitement d'eau de la commune, passons devant les ruines d'un four à cade, admirons au passage la superbe aire de battage du Puits d'Arnaud, gagnons le vallon du Poulet et son four à cade nouvellement remis en état; le "balcon" nous mène au jas de Sylvain dont l'habitation, sommairement mais proprement restaurée peut servir d'abri.

    Aire de battage ... ou de caquetage?Le four à cade restauré par les amis du patrimoine d'Ollioules

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il est trop tôt pour déjeuner, nous montons donc au col de l'Aigle, descendons le vallon éponyme et c'est là que nous déballons (rapidement, il ne fait pas chaud) notre pique-nique aux ruines du Défens.

    Puis nous reprenons le chemin du retour par le jas de Micéau,  le gouffre du jas de Sylvain, aven assez impressionnant, et le jas de Frédéric, haut lieu de rencontres le dimanche après sa jolie restauration.

    Le gouffre du jas de SylvainAu bord du gouffre...

     

     

     

     

     

     

     

    Devant le jas de FrédéricPetit coup de soleil sur Riboux

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une balade de 17km, et 530m de dénivelé, sous un ciel menaçant, mais finalement débonnaire...

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :