• Tourravelle, Vieille Valette et Tourris

    Ls courtes journées d'hiver nous incitent à ne pas trop nous éloigner de Toulon. Et justement, entre le Revest et le Coudon, une vaste zone reste encore sauvage, et mérite d'être connue...

    Parking près du centre équestre surplombant à l'est le lac du Revest. La petite route qui y mène, "réservée aux riverains" est fort étroite, mais courte.

    Tourravelle, Vieille Valette et Tourris

    Nous partons plein est par le sentier "blanc-vert" qui s'élève résolument, passons sous les bâtiments de la Tourravelle, franchissons la route qui y mène, continuons à monter sur 100 mètres pour trouver, sur notre droite, un sentier bien marqué descendant sud-est pour rejoindre la source de la Ripelle, actuellement captée, mais où subsiste un petit barrage qui devait retenir une petite réserve d'eau autrefois; ici, la pente s'inverse, et nous empruntons un sentier jalonné de grands traits jaunes et de nombreux cairns, raide et caillouteux, montant à l'assaut du relief de la Vieille Valette, sorte de hameau-oppidum, qui constitue une première super APN.

    Tourravelle, Vieille Valette et TourrisL'APN de la Vieille Valette

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous descendons  plein est, sur l'épaulement du relief (quelques pas un peu sportifs) pour retrouver la route de Tourris, et un peu plus loin le sentier "blanc-vert" de tout-à-l'heure, mais cette fois-ci dans l'autre sens. Nous passons devant le château de Tourris, recrépi à neuf, et nous arrêtons un peu plus loin devant des ruines pour pique-niquer au soleil.

    Descente de la Vieille ValetteLe château de Tourris

     

     

     

     

     

     

     

    Pique-nique ensoleillé

    Après la remise en route, nous montons au domaine des Bouisses pour constater que l'aire de battage annoncée est complètement envahie, montons au col "THT", trouvons sous la ligne électrique la plus à l'ouest une amorce de sentier rejoignant un peu plus bas un bon chemin que nous prenons vers l'est pour retrouver les étranges galeries de l'ancienne mine de sable.

    L'entrée de la mine de sableCoucou!

     

     

     

     

     

     

     

     

    De là, nous rejoignons vers l'est le GR51, que nous prenons à gauche sur 200m pour enfiler une petite sente forestière qui passe devant un joli puits (alimenté). Un peu plus bas, nous retrouvons le GR, que nous prenons de nouveau à gauche sur 100m avant de trouver la sente plein nord qui mène au hameau des Olivières.

    Le chêne des OlivièresLe puits des Olivières

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De là, un joli sentier d'abord en fond de vallon, puis en balcon (jolie vue sur le débouché du vallon du Cierge) nous fait rejoindre le GR, le lac du Revest et le parking, après un parcours de 11,2km, et 570m de dénivelé.

    Le lac et le village du Revest

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :